Sur les "maghrébines à singes", l'image se veut percutante et elle l'est en effet, trop d'ailleurs pour n'être autre chose que la marque de l'extrémiste, qu'il soit religieux ou racialiste, puisque l'un est le miroir de celui-ci. Et si "singerie" il y a en l'occurrence, il est est amusant de noter que sur le lien de l'Rapide communiqué, on ser… Read More


De l'arbi, on passe à l'arbicot (1861) par suffixation (cf. Prusco) ou par emprunt à l'ultramontain arabico, ensuite bicot (1892) par apocope. Il existe aussi des tournures apocopées comme bic ou bique. Le contexte chauvin permet d'expliquer l'animalisation de l'Arabe, il est assimilé à une bique ou chèvre, à un bicot ou petit biquet. On lui… Read More


D'abord la fille arabe dans les années 80 désigne cette fille que l'on va pouvoir intégrer, la généreuse arabe, docile et qui va accepter de renier les siens, par opposition au mâle arabe violent et inintégrable. (cf. Nacira Guénif, Des marocaines). Elle est à la coup docile, mais aussi vicieuse au sens où elle se serait libertine des sie… Read More